Pour réduire le risque de champignons du sol, les produits Contans et Carpoès peuvent être utilisés. Nous l’avons signalé plus tôt dans nos newsletters début avril. Contans WG et Carpoès sont des micro-organismes qui concurrencent les champignons du sol nuisibles ou renforcent la vie du sol, ce qui rend la culture plus résistante aux facteurs de stress abiotiques. Les deux produits sont autorisés en culture biologique et sont inscrit dans la liste “inputs” de SKAL (Carpoès sera ajouté à la liste “inputs” lors de la prochaine mise à jour).

Carpoès

Au cours de la dernière année, une certaine expérience a été acquise à divers endroits avec le biostimulant Carpoès. Carpoès est un biostimulant basé sur la souche B97 de Trichoderma harzianum. Selon le fabricant, l’effet de Carpoès est basé sur une absorption plus efficace des nutriments et un renforcement du système racinaire. Cela rend la plante plus résistante au stress abiotique. C’est un grand avantage, surtout au début de la culture si les plantes d’endive sont vulnérables. Nous avons vu de bons résultats cette année, en particulier dans le forcage. Il est donc prévu que Carpoès soit appliqué plus largement cette année. De plus, le producteur a indiqué vouloir participer à la Plateforme Endive. Carpoès sera inclus dans les démos dans un format large ici. Le produit est autorisé en culture biologique et sera bientôt placé sur la liste des Inputs (la demande d’autorisation a été positivement évaluée et SKAL a confirmé sur demande que le produit sera ajouté à la liste des Inputs lors de la prochaine mise à jour).

Carpoès (distributeur aux Pays-Bas: Ten Brinke Creil) peut être pulvérisé ou incorporé en combinaison avec Contans (contre Sclerotinia). En culture conventionnelle, il est possible de mélanger le produit avec des herbicides. De préférence, dissolvez le produit dans une petite quantité d’eau tiède, puis ajoutez-le a la cuve lorsqu’il est rempli aux 2/3 avec de l’eau. Remplissez ensuite la cuve d’eau. La dose est de 1 kg / ha. Dans un application en ligne, le dosage peut éventuellement être réduit à 500 grammes par ha. Dans tous les cas, le fabricant recommande 1 kg / ha sur les parcelles sensibles (y compris la pulvérisation en ligne). Le produit est résistant aux UV et peut être utilisé autour du semis pendant une période assez longue. Le moment le plus approprié pour une pulvérisation est juste après le semis avant l’arrosage. Appliquer avec au moins 100 litres d’eau, utiliser au moins 200 litres d’eau pendant les périodes sèches.

               

Contans WG

Contans WG est composé de conidies (spores de champignon) du champignon terrestre naturel Coniothyrium minitans. Un gramme de produit contient au moins 1x10E9 spores vivantes. Après l’application et l’incorporation de Contans WG dans le sol, les spores de ce champignon émettent des hyphes mycéliens au contact du sclérote présent dans la couche superficielle du sol. Le mycélium s’attaque aux éléments chimiques constitutifs du sclérote et les détruit de manière enzymatique. Le sclérote parasité perd son aptitude à produire des fructifications (apothécies qui produisent des spores qui sont ensuite véhiculées par le vent) ou à émettre des hyphes mycéliens. Sa destruction totale se poursuit en fonction de la température et de l’humidité. Les spores et le mycélium de Coniothyrium minitans ne cherchent pas activement les sclérotes, ils n’attaquent que ceux les entourant par contact direct. De ce fait, Contans WG doit être correctement incorporé dans les 5-10 premiers centimètres du sol. (source: Bayer).

Contans WG nécessite de l’humidité, de la température (12-25 ° C) et du temps (6-12 semaines) pour un effet optimal. Incorporer immédiatement après le traitement (5-10 cm). En culture de racines d’endive conventionnelle, il est donc facile de combiner avec Bonalan, de sorte que les deux produits sont bien incorporés dans le sol humide. Le dosage peut être ajusté en fonction de pression de Sclerotina et de la profondeur de traitement. À forte pression, une demi-dose peut être utilisée pendant la saison de croissance comme pulvérisation sous la feuille pendant le binage.

Pleine efficacité après 2-3 mois.

Dose max d’emploi (France): 4 kg/ha ; dans 500-1’000 l d’eau/ha.

Stade d’application : Avant semis et jusqu’au stade BBCH 19. Fractionnement possible en 2 applications à la dose maximale de 2 kg/ha.